Author Topic: Coupe du monde 2010  (Read 25554 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #25 on: June 23, 2010, 12:24:45 »
Agence France-Presse
Johannesburg
Publié le 23 juin 2010 à 11h45 | Mis à jour à 12h03


L'Angleterre et les États-Unis en huitièmes de finale





L'Angleterre et les États-Unis se sont qualifiés pour les huitièmes de finale du Mondial 2010 de soccer, après la troisième journée du groupe C mercredi, tandis que la Slovénie et l'Algérie sont éliminées.

Les Anglais ont remporté la victoire dont ils avaient impérativement besoin (1-0) contre des Slovènes, dont la défaite profite aux Américains vainqueurs des Algériens (1-0) en toute fin de match.

Les États-Unis (5 points) terminent à la première place du groupe grâce à une meilleure attaque devant l'Angleterre (4 buts inscrits contre 2). La Slovénie (4 points) est troisième et l'Algérie, qui n'aura pas inscrit un but de tout le tournoi, ferme la marche (1 point).

À Port Elizabeth, l'Angleterre, sous la pression d'une désastreuse élimination prématurée qu'elle n'a plus connue depuis 1958, a enfin tenu son rang de favori, grâce à un allant retrouvé et au but de Jermain Defoe qui a repris de près un centre au cordeau de James Milner (23e). Logiquement battus, les Slovènes manquent de peu d'accéder pour la première fois à la deuxième phase, pour leur deuxième participation en Coupe du monde après 2002.

À Pretoria, les Américains ont logiquement arraché leur qualifcation dans les arrêts de jeu de la rencontre grâce à un but de Landon Donovan (90+1).

Auparavant Algériens et Américains avaient tiré sur les poteaux (l'Algérien Djebbour à la 6e minute, l'Américain Dempsey à la 57e) et les hommes de Bob Bradley avaient même marqué un but, refusé à tort pour hors-jeu.

En huitièmes de finale, les États-Unis seront opposés au deuxième du groupe D, samedi à Rustenburg, tandis que l'Angleterre affrontera le premier du groupe D, dimanche à Bloemfontein


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/23/01-4292742-langleterre-et-les-etats-unis-en-huitiemes-de-finale.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B20_en-manchette_403_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #26 on: June 24, 2010, 23:11:33 »
2010-06-24 14:05:36

Les champions du monde italiens éliminés !





(CKAC Sports)- Les Champions du monde en titre contrôlaient leur destinée, ce matin en Afrique du Sud. Mais il fallait une victoire des Italiens contre les Slovaques pour assurer leur qualification pour la ronde des 16. Et ça ne s'est pas passé comme prévu !
La Slovaquie a créé la surprise en battant les Italiens, 3-2 dans un match complètement fou !

Avec une défaite ou une nulle de l'Italie, on devait voir le résultat de l'autre match du groupe F, entre le Paraguay et la Nouvelle-Zélande, avant de pouvoir régler le sort des champions défendants.

Le match entre le Paraguay et la Nouvelle-Zélande s'est terminé 0-0 confirmant l'équipe sud-américaine comme championne du groupe avec 5 points. La Slovaquie termine deuxième avec quatre points, la Nouvelle-Zélande prend 3 points et les Italiens seulement deux, au dernier rang du groupe F.

Le Paraguay et la Slovaquie avancent à la ronde des 16, les Néo-Zélandais et les Italiens retournent chez eux!

Un match en montagnes russes

Les Italiens menacent dès la première minute, du pied de Di Natale, mais il rate le cadre. Même action, même joueur, même résultat deux minutes plus tard !

La première vraie chance appartient aux Slovaques, mais comme ses adversaires, Hamsik rate le cadre à la droite du filet de Marchetti.

Di Natale prend un coup franc en zone slovaque. Ça joue du coude dans le mur près du filet, si bien que Iaquinta commet une faute offensive. Plusieurs secondes après le sifflet de l'officiel, Iaquinta botte la balle dans la cage slovaque... Le genre de geste qui pourrait être puni à l'avenir.

Strba reçoit un carton jaune pour une faute sur Gattuso. Si son équipe y parvient, Strba ne pourra prendre part au prochain match.

Il faudra surveiller les coups francs dans ce match. Les Italiens ont cédé deux fois sur des coups de pied arrêtés jusqu'à présent dans cette Coupe du Monde.

Autres fautes des Slovaques, à Vittek et Zabavnik. Le ton est donné, c'est un match pour hommes !

Ouch ! Les Slovaques font mal aux Italiens dès la 26e. Jendrisek intercepte une balle italienne dans l'axe avant de lancer Vittek en pleine accélération. Ce dernier dirige une balle qui passe entre le poteau droit et le gardien Marchetti, au ras le sol. 1-0 Slovaquie !

Au tour de Cannavaro d'écoper d'une carte jaune. Depuis que la glace est brisée au tableau, on peut voir beaucoup de fautes et de croques en jambe.

Les Slovaques enchaînent les occasions de marquer, Cette fois, c'est Strba qui voit son tir détourné du bout des doigts par Marchetti.

On parlait des jambes qui traînaient tout à l'heure. Au tour de Vittek d'être sanctionné pour son action sur Cannavaro. Ce dernier est d'ailleurs resté au sol quelques secondes avant de reprendre...

Les Slovaques sont passés près... d'égaler la marque alors que Skrtel a fait dévier un corner juste au dessus de la transversale de son propre filet !

On rentre aux vestiaires avec la Slovaquie en avant 1-0 après 45 minutes.

Deuxième demie

Les Italiens présentent un visage beaucoup plus offensif avec les entrées en jeu de Quagliarella et Maggio. La Squadra azzurra continue de se porter à l'attaque mais les charges de Iaquinta (51e) et Di Natale (57e) sont étouffées en zone de réparation.

L'occasion la plus franche survient à la 67e minute quand le tir de Quagliarella est bloqué sur la ligne des buts par le ...défenseur slovaque Skrtel ! Si la Slovaquie se qualifie, elle devra lui ériger une statue ! Un véritable Jaroslav Halak ce Skrtel !!!

Alors que l'Italie commence à manquer de temps, le désastre se produit pour la Squadra à la 73e minute quand Vittek a profité du corner tiré par Hamsik pour déjouer le gardien italien. Ça sent le brûlé dans le camp des champions... 2-0 Slovaquie !

Mais alors qu'on sent la fin pour les Italiens, Di Natale relance le débat en inscrivant finalement son équipe au tableau à la 82e minute. Iaquinta et Quagliarella avaient préparé l'action. 2-1 pour la Slovaquie qui va tenter de protéger son avance.

L'Italie devant se porter à l'attaque, la défensive est laissée de côté et les adversaires en profitent.

À peine entré au jeu en remplacement de Strba, Kopunek porte le coup présumément fatal en déjouant Marchetti. 3-1 Slovaquie.

Alors qu'on croyait de nouveau les champions bien enterrés, ils renaissent de nouveau au cours de ce match complètement fou ! Quagliarella continue d'épater en lobant le ballon tout juste au-dessus du gardien slovaque. But italien !! 3-2 !!!

Mais trop peu, trop tard, les Italiens rendent les armes et quittent l'Afrique du Sud en champions déchus, éliminés dans la ronde des groupes.


http://sport.sympatico.ca/Nouvelles/ContentPosting?feedname=CORUS_Sport_Nouvelles&show=False&number=0&showbyline=False&subtitle=&detect=&abc=abc&date=True&newsitemid=19422
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #27 on: June 25, 2010, 21:11:17 »
John Pye
Associated Press
Nelspruit
Publié le 25 juin 2010 à 12h10 | Mis à jour à 14h00


La Côte d'Ivoire mate la Corée du Nord mais est éliminée





La Côte d'Ivoire a tout donné, mais elle n'a pas pu se qualifier pour le deuxième tour de la Coupe du monde de soccer, vendredi.

Sa victoire de 3-0 face à la Corée du Nord jumelée au nul de 0-0 entre le Portugal et le Brésil lui confère le troisième rang du groupe G, insuffisant pour passer à la ronde éliminatoire.

Yaya Touré, Koffi Romaric N'Dri et Salomon Kalou ont marqué les buts des vainqueurs, qui devaient vaincre la Corée du Nord par une plus grosse marge et espérer une défaite du Portugal pour passer en ronde des 16.

La Côte d'Ivoire a ouvert la marque à la 14e minute quand Arthur Boka a centré un ballon bas dans la zone de réparation, où Touré l'a habilement fait dévier derrière le gardien Myong Guk Ri. Romaric a touché le deuxième poteau d'une longue frappe à la 17e, prenant Ri de court, mais n'a pas raté la cible de la tête à la 20e minute, sur le retour de lancer de Didier Drogba, qui a touché la transversale.

Kalou a complété la marque à la 82e minute.

Une seule défaite - 3-1 face au Brésil - dans un groupe difficile constitue un résultat acceptable pour la Côte d'Ivoire et Sven-Goran Eriksson, embauché en mars dernier seulement.

«Je pense que les joueurs ont été très, très bons, a dit Eriksson. C'est dommage que nous devions quitter, parce que cette équipe s'améliore de match en match. Mais c'est la vie. Nous devons l'accepter.

«Si vous regardez les trois matchs que nous avons joués, les joueurs doivent être très fiers d'eux et le pays devrait être fier d'eux.»

Plusieurs Ivoiriens se trouvaient sur place pour ce match. Leurs favoris ne les ont pas déçus.

«Notre Mondial est terminé, mais je pense que nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli, a dit Drogba. Nous sommes déçus, mais en même temps, nous ne pouvons pas trop être déçus quand on se trouve dans un groupe comme celui-là. Je pense que le classement de la FIFA a été respecté.»

Du côté nord-coréen, on prenait cette élimination avec philosophie.

«Je pense que nous avons obtenu deux bons résultats, a indiqué le sélectionneur, Jong Hun Kim. C'est la fondation sur laquelle nous pourrons bâtir l'avenir de notre football. Ce fut une expérience très bénéfique pour nous. Jusqu'à la toute dernière minute de ce match, les joueurs ont offert le meilleur d'eux-mêmes.»


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/25/01-4293187-la-cote-divoire-mate-la-coree-du-nord-mais-est-eliminee.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS4
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #28 on: June 25, 2010, 21:13:31 »
Paul Logothetis
Associated Press
Pretoria
Publié le 25 juin 2010 à 16h29 | Mis à jour à 17h31


L'Espagne et le Chili en huitièmes de finale





David Villa et Andres Iniesta ont marqué les buts de l'Espagne, vendredi, pour lui permettre de battre le Chili 2-1 et lui soutirer le premier rang du classement du groupe H à la Coupe du monde de soccer.

Le Chili obtient également son billet pour la ronde éliminatoire en vertu du nul de 0-0 entre la Suisse et le Honduras.

Villa a marqué d'un tir de 45 mètres à la 24e minute quand le gardien chilien Claudio Bravo est sorti de son rectangle pour dégager le ballon. Malheureusement pour lui, il s'est retrouvé directement sur le pied de Villa et dans le fond du filet quelques secondes plus tard.

Iniesta a doublé l'avance des siens 13 minutes plus tard, battant Bravo d'un tir du pied droit de l'entrée de la surface de réparation.

Sur la séquence, Marco Estrada a été expulsé pour avoir fauché Fernando Torres, son deuxième carton jaune du match.

Le subtitut Rodrigo Millar a marqué le but du Chili à la 47e minute sur un tir dévié par un défenseur espagnol.

L'Espagne termine au sommet du groupe avec une récolte de six points, ne devançant le Chili qu'au différentiel de buts. La Suisse (4) et le Honduras (1) suivent. L'Espagne affrontera maintenant le Portugal en huitièmes de finale. Le Chili sera opposé au Brésil.

«Nous disposons d'une chance unique, a dit Iniesta. L'équipe a démontré une bonne attitude. Le match contre le Portugal sera toutefois difficile.»

L'expulsion d'Estrada a donné l'espace nécessaire à l'Espagne pour imposer son rythme et s'assurer de la possession du ballon après un début de rencontre où les Chiliens ont été en mesure de le leur soutirer et de contre-attaquer.

«C'était un match égal jusqu'à l'expulsion, a dit le sélectionneur chilien, Marcelo Bielsa. L'Espagne n'est pas l'unique responsable de ses deux buts.»

Après le but de Millar, les Espagnols, qui ont amorcé la deuxième demie plutôt lentement, ont été en mesure de tenir le coup, leur assurant une qualification même s'ils n'ont pas été à leur mieux.

«Nous savons qu'il n'y a pas de match facile. Nous avons bien réagi à une situation difficile, a indiqué l'entraîneur, Vicente del Bosque. Il y a beaucoup de pression sur nos épaules et nous voulons bien faire.»


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/25/01-4293284-lespagne-et-le-chili-en-huitiemes-de-finale.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #29 on: June 25, 2010, 21:15:40 »
Tales Azzoni
Associated Press
Durban, Afrique du Sud
Publié le 25 juin 2010 à 11h56 | Mis à jour à 16h35


Le Portugal se qualifie pour le deuxième tour





Le Portugal a atteint le second tour de la Coupe du monde de football en livrant un match nul de 0-0 contre le Brésil, vendredi.

Le match était l'un des plus attendus de ce Mondial, une rencontre entre deux équipes talentueuses, reconnues pour leurs styles offensifs. Une rencontre entre la meilleure équipe au classement mondial - le Brésil - et celle occupant le troisième échelon. Les deux clubs avaient inscrit des victoires convaincantes à leur match précédant: 3-1 contre la Côte d'Ivoire pour le Brésil et 7-0 face à la Corée du Nord pour le Portugal.

Le Brésil a contrôlé le ballon pour la majeure partie de la rencontre, le Portugal se fiant à sa contre-attaque et aux habiletés de Cristiano Ronaldo. Même si les deux équipes ont obtenu de bonnes chances de marquer, ces deux puissances n'ont pas réussi à en convertir une seule.

L'attaquant brésilien Nilmar a vu l'un de ses tirs toucher le poteau après avoir été dévié du bout des doigts par le gardien portugais Eduardo à la 30e minute, et la tête de Luis Fabiano à bout portant à la 39e minute a raté la cible de peu.

Le Portugal a de son côté été frustré par Julio Cesar à la 60e minute, quand il a à peine touché un tir de Raul Meireles après une dangereuse percée de Ronaldo.

«Le Portugal a tenté d'utiliser Ronaldo sur les contre-attaques, a expliqué le gardien Cesar. Il s'agissait d'un groupe difficile, alors c'est bien de terminer au premier rang. Maintenant, le plus difficile s'en vient et nous ne pouvons plus perdre.»

«Le Portugal mérite cette qualification et maintenant, nous devons penser à nos prochains matchs, a quant à lui indiqué le sélectionneur Carlos Queiroz. Ce fut un match difficile autant pour le Brésil que pour nous.»

Ramires a obtenu la dernière bonne occasion de marquer pour les Brésiliens dans les arrêts de jeu. Son tir du haut de la surface a dévié sur un défenseur et Eduardo a dû faire un bel arrêt pour éviter la défaite.

Ce nul permet au Portugal de porter à 19 sa série de matchs sans défaite. C'est le Brésil qui pour la dernière fois l'a battu, 6-2, au cours d'un match amical à Brasilia, en 2008. Il stoppe cependant à sept la série de victoires du Brésil.

Le Brésil termine donc en tête de ce groupe G avec sept points, deux de mieux que le Portugal. La Côte d'Ivoire (4) et la Corée du Nord (0) suivent dans l'ordre.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/25/01-4293181-le-portugal-se-qualifie-pour-le-deuxieme-tour.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS3
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #30 on: June 27, 2010, 00:34:34 »
Agence France-Presse
Port Élizabeth
Publié le 26 juin 2010 à 11h51 | Mis à jour le 26 juin 2010 à 17h53


L'Uruguay passe en quarts de finale





L'Uruguay s'est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial 2010 en battant la Corée du Sud 2 à 1, samedi à Port Elizabeth.

La Celeste, championne du monde en 1930 et 1950, n'avait plus atteint les quarts depuis 1970. Elle retrouvera au prochain tour le vainqueur du 8e de finale entre les Etats-Unis et le Ghana, qui se dispute en soirée à Rustenburg (14 h 30 heure de l'Est). Après s'être mis en évidence les premiers grâce à un coup franc de Park Chu-young qui heurtait le poteau (5), les Sud-Coréens étaient surpris sur une phase de jeu a priori anodine: un centre-tir de Forlan passait devant la défense adverse et était repris au second poteau par Suarez à bout portant (1-0, 08).

S'ils se montraient incapables de réagir en première période, les joueurs du sélectionneur Huh Jung-moo faisaient preuve de davantage de velléités offensives après la mi-temps: dominateurs, ils passaient l'essentiel du temps dans le camp uruguayen mais étaient trop imprécis dans le dernier geste pour égaliser.

Mais, sur un coup franc de Park Chu-young mal repoussé par la défense uruguayenne, Lee Chung-yong héritait du ballon et trompait Muslera de la tête (1-1, 68).

Cette égalisation provoquait le réveil des Uruguayens, qui trouvaient une nouvelle fois l'ouverture: Suarez réussissait un doublé sur une superbe frappe enroulée qui heurtait le poteau avant de finir au fond des filets (2-1, 80).

Les Sud-Coréens avaient une chance de recoller une deuxième fois au score mais l'attaquant Lee Dong-gook, seul face au gardien adverse, manquait son duel et anéantissait les derniers espoirs de son équipe (87).


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/26/01-4293469-luruguay-passe-en-quarts-de-finale.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #31 on: June 27, 2010, 00:36:01 »
Stuart Condie
Associated Press
Rustenburg
Publié le 26 juin 2010 à 17h02 | Mis à jour le 26 juin 2010 à 21h01


Le Ghana a raison des É.-U. 2 à 1 en prolongation




 
Asamoah Gyan a marqué dès la troisième minute de la prolongation, samedi, et le Ghana a tenu bon pendant les 27 minutes restantes pour vaincre les États-Unis 2-1 s'assurer d'une place en quarts de finale du Mondial 2010.

Les deux équipes étaient à égalité 1-1 après les 90 minutes de jeu réglementaires au Royal Bafokeng Stadium avant que Gyan ne devance les défenseurs Carlos Bocanegra et Jay DeMerit pour récupérer un long ballon dans la surface américaine et vaincre Tim Howard d'un puissant tir du pied gauche d'environ 12 mètres.

Le Ghana est ainsi devenu la troisième nation africaine seulement après le Cameroun (1990) et le Sénégal (2002) à atteindre les quarts de finale à la Coupe du monde de football. Il affrontera l'Uruguay, tombeur de la Corée du Sud 2-1 un peu plus tôt.

«Ouais, le troisième pays d'Afrique qualifié pour les quarts, a dit Gyan. Nous sommes la fierté de tous. Pas que des Ghanéens, mais de toute l'Afrique.»

Kevin-Prince Boateng a permis au Ghana, seul pays d'Afrique toujours en lice dans ce Mondial, de prendre les devants à la cinquième minute avec un tir dans le coin inférieur gauche de l'entrée de la surface. Il s'est introduit dans l'espace laissé libre par le repli de DeMerit avant de diriger un foudroyant tir qui a déjoué Howard au premier poteau.

Landon Donovan a toutefois renvoyé les deux clubs à la case départ en marquant sur un penalty à la 62e minute après que Jonathan Mensah ne reçoive son deuxième carton jaune du tournoi pour avoir fauché Clint Dempsey. Le tir de Donovan a touché le montant droit avant de pénétrer dans le filet.

Les États-Unis ont lancé Howard à l'attaque dans les dernières minutes de la prolongation, mais le gardien ghanéen Richard Kingson a boxé le ballon devant le grand Américain sur un corner, dernière occasion potable des Américains dans cette rencontre.

«J'ai vraiment cru quand nous avons fait 1-1 que nous avions nos chances, a dit le sélectionneur Bob Bradley. Mais tôt dans la prolongation, nous avons de nouveau donné l'avance au Ghana. À ce moment-là il ne nous restait plus assez d'énergie pour revenir. Nous en avions trop dépensée plus tôt dans la rencontre.»

Le Ghana sera privé de deux éléments pour son match contre l'Uruguay. Outre Mensah, André Ayew ratera les quarts de finale en raison de sanctions accumulées depuis le début de la compétition.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/26/01-4293519-le-ghana-a-raison-des-e-u-2-a-1-en-prolongation.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B20_en-manchette_403_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #32 on: June 27, 2010, 14:20:04 »
Jean-Luc Courthial
Associated Press
Paris
Publié le 25 juin 2010 à 17h33 | Mis à jour le 25 juin 2010 à 17h39


Les langues des joueurs de la France commencent à se délier





Trois jours après la piteuse élimination des Bleus au premier tour du Mondial sud-africain, les langues des joueurs ont commencé à se délier, vendredi.

«Il ne faut pas se voiler la face, on n'a pas été à la hauteur», a reconnu Thierry Henry, qui a dû réserver ses premières explications sur le fiasco au président Nicolas Sarkozy, jeudi, au palais de l'Élysée.

«On nous a mis en contact, ça s'est bien passé», a expliqué Henry sur Canal Plus, démentant ainsi avoir lui-même sollicité cet entretien, qui a transformé le désastre sportif en affaire d'État.

Henry, mais aussi Patrice Évra et Éric Abidal ont surtout voulu afficher la solidarité des joueurs lors du boycottage de l'entraînement survenu avant la rencontre décisive face à l'Afrique du Sud, mardi, à Bloemfontein. Ils voulaient protester contre l'exclusion de Nicolas Anelka, auteur de propos déplacés à l'encontre du sélectionneur Raymond Domenech.

«Il y a eu l'exclusion d'Anelka après des discours entre le sélectionneur et la Fédération. Les joueurs n'étaient pas d'accord avec cette décision et ils ont trouvé une solution qu'ils pensaient être la bonne», a détaillé Abidal, lui aussi interviewé depuis Barcelone sur TF1.

Les joueurs contestent les graves insultes prêtées à Anelka entre guillemets en une du journal L'Équipe après son altercation avec Domenech à la mi-temps du match France-Mexique.

Henry, qui nie tout clan au sein du groupe des 23 joueurs, reconnaît cependant une fracture de générations.

«J'aurais pu être le grand frère, mais je me suis senti écarté, peu importe par qui, on ne me parlait plus comme avant», a expliqué le meilleur réalisateur de tous les temps en équipe de France (51 buts), qui, face à l'Afrique du Sud, a obtenu sa 123e sélection pour sa quatrième phase finale de Coupe du monde.

«Quand je suis arrivé en sélection, j'attendais de voir où s'asseyaient les anciens. Ça a évolué. C'est limite (désormais) que je porte les sacs. Il n'y a plus de respect envers les anciens, mais n'est-ce pas un problème de société?», a-t-il demandé.

Évra, le capitaine déchu écarté du dernier match pour avoir été considéré comme le leader des mutins, avoue sa rancoeur à l'égard de Domenech. Le sélectionneur l'a empêché de participer à la conférence de presse d'avant match à Bloemfontein.

«Ça a été un moment très difficile à vivre pour moi et surtout aussi pour l'équipe, car c'est la première fois de ma vie que j'ai été interdit de liberté d'expression, a déclaré Évra. On ne parle plus de Patrice Évra, on parle du capitaine de l'équipe de France, on parle d'un groupe. Je devais me présenter à cette conférence de presse pour faire les excuses pour notre geste maladroit (le boycottage) et l'impact social qu'à causé ce geste. Cette interdiction m'a fait très mal, mais surtout au groupe.

«Il y aura des changements, c'est obligé, mais je suis toujours fier de jouer pour mon pays et de porter ce maillot qui me tient à coeur, a repris Évra. Le futur sélectionneur (Laurent Blanc) aura des joueurs unis et soudés pour redorer l'image de l'équipe de France. À l'heure actuelle, c'est ça le plus important.»

Le défenseur de Manchester United a révélé qu'une enquête sera ouverte par le ministère et que «tous les joueurs seront entendus».

La ministre des Sports, Roselyne Bachelot, et le président de la Fédération française de football, Jean-Pierre Escalettes, seront auditionnés les 29 et 30 juin par les députés de la Commission des affaires culturelles et l'éducation.

Un Conseil fédéral se tiendra vendredi prochain au siège de la Fédération française de football. «L'ordre du jour sera consacré au bilan de la Coupe du monde et aux suites à donner en tous domaines», a indiqué la FFF dans un communiqué.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/25/01-4293307-les-langues-des-joueurs-de-la-france-commencent-a-se-delier.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_lire_aussi_4293590_article_POS2
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #33 on: June 27, 2010, 14:22:00 »
Agence France-Presse
Publié le 27 juin 2010 à 11h50 | Mis à jour à 11h52


L'Allemagne bat l'Angleterre 4 à 1, et va en quarts de finale





L'Allemagne, très impressionnante, s'est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial-2010, en écrasant l'Angleterre 4 à 1 en 8e de finale, dimanche au Free State Stadium de Bloemfontein.

Avec cette performance, la Mannschaft atteint pour la huitième fois d'affilée les quarts de finale d'un Mondial (et pour la 15e fois en 17 participations). Plaisir suprême: pour la troisième fois dans un match à élimination directe, elle barre la route d'un Mondial à un adversaire historique, comme en quart de finale en 1970 et en demi-finale en 1990.Les Anglais, sortis de leur groupe au forceps, ratent pour la troisième fois d'affilée la qualification pour les quarts de finale d'une Coupe du monde. Et échouent dans leur objectif de décrocher une deuxième Coupe du monde après celle de 1966, remportée contre... l'Allemagne.

La première période fut incontestablement la plus belle depuis le début du Mondial. Les Allemands ouvraient le score par Klose, qui devançait la sortie hésitante de James (20). Le buteur de la Mannschaft a inscrit là son deuxième but du tournoi, son 12e en trois Mondiaux.

Désunie et dépassée par les mouvements offensifs de l'Allemagne, l'Angleterre cédait une deuxième fois, après que Podolski marquait en angle fermé (32), après un jeu en triangle somptueux.

KO debout, les Trois Lions réduisaient pourtant la marque par Upson, de la tête à la réception d'un corner (37). Dans la foulée, Lampard réussissait un lob qui franchissait la ligne après avoir heurté la transversale, mais l'arbitre ne validait pas l'égalisation.

Au retour des vestiaires, Lampard touchait encore la barre (52) d'un coup franc de 30 mètres ! Mais la Nationalmannschaft tuait le match sur deux contre-attaques conclues par un doublé de Muller (67, 70).

Samedi au Cap (10H00 HAE), l'Allemagne tentera d'atteindre pour la 12e fois de son histoire les demi-finales d'un Mondial, contre l'Argentine ou le Mexique qui s'affrontent en 8e de finale en soirée au Soccer City de Johannesburg (14h30 HAE).


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/27/01-4293598-lallemagne-bat-langleterre-4-a-1-et-va-en-quarts-de-finale.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #34 on: June 27, 2010, 23:08:21 »
Ian Phillips
Associated Press
Johannesburg
Publié le 27 juin 2010 à 16h48 | Mis à jour à 18h05


Une autre controverse dans la victoire de l'Argentine





Carlos Tevez a marqué deux buts - dont un sur un hors-jeu flagrant - et Gonzalo Higuain a ajouté son quatrième de la compétition quand l'Argentine a vaincu le Mexique 3-1 pour atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde de football, dimanche.

Tevez se trouvait hors jeu quand il a marqué de la tête sur une passe de Lionel Messi à la 26e minute pour donner les devants à l'Argentine. L'arbitre, contrairement à ce qui a été fait sur le but refusé à l'Angleterre contre l'Allemagne plus tôt, a cette fois consulté son juge de ligne, pour rendre la mauvaise décision. Les deux hommes se sont alors retrouvés dans une mer de joueurs mexicains scandalisés.

Higuain a quant à lui profité d'une bourde monumentale du défenseur Ricardo Osorio pour doubler l'avance des Argentins à la 33e minute. Osorio, qui ne subissait aucune pression, a bêtement remis le ballon à Higuain près de la surface. L'Argentin n'en demandait pas tant pour prendre la tête des marqueurs du tournoi.

«Deux erreurs (...) ont drastiquement changé le cours du match, a laissé tomber le sélectionneur mexicain, Javier Aguirre. Il y a eu un avant et un après.


«Mais je ne m'étendrai pas trop au sujet de l'arbitrage. Nous avons perdu notre concentration après ce but hors jeu et soudainement, nous tirions de l'arrière 2-0. C'était trop dur de revenir.

«Nous avons beaucoup de jeunes joueurs, plusieurs n'ont que 21 ans, a poursuivi Aguirre. Ils feront encore mieux dans quatre ans.»

Tevez a marqué son deuxième du match à la 52e minute d'un puissant tir d'environ 25 mètres dans la lucarne, un tir imparable.

«Il s'agit d'une étape importante, adit Tevez. Nous sommes en quarts et c'est ce qui compte.»

Javier Hernandez a sauvegardé l'honneur mexicain en marquant à la 71e minute. Bien posté à l'entrée de la zone de réparation, il a effectué une belle feinte en recevant la passe d'un coéquipier pour se dégager de deux défenseurs et s'offrir tout l'espace nécessaire pour décocher un tir de la gauche dans le haut du filet.

Les Mexicains ont obtenu leurs meilleures chances en début de rencontre, Carlos Salcido frappant notamment la transversale à la huitième minute. Mais après le premier but de Tevez, les Argentins ont petit à petit pris le contrôle de ce duel.

«Les premières minutes ont été très difficiles pour nous. Nous n'étions pas en mesure d'imposer le rythme, a expliqué l'auteur du doublé. Ça nous a rendu la vie difficile. Après ça, ça s'est amélioré.»

Avec cette victoire, l'Argentine rejoint l'Allemagne, qui a battu l'Angleterre 4-1, en quarts de finale. Il s'agira d'une répétition du match de quarts de finale de 2006, que l'Allemagne avait remporté. Les Allemands (de l'Ouest) ont aussi vaincu les Argentins en finale du Mondial 1990, disputé en Italie.

«On doit se reposer et être prêts pour ce match», a conclu Tevez.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/27/01-4293622-une-autre-controverse-dans-la-victoire-de-largentine.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_les-plus-populaires-title_article_ECRAN1POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #35 on: June 28, 2010, 16:27:01 »
Associated Press
Johannesburg
Publié le 28 juin 2010 à 14h57 | Mis à jour à 15h01


Reprises vidéo: la FIFA demeure muette





Pendant que la FIFA refusait toujours de dire quoi que ce soit à propos des erreurs grossières commises par des arbitres à la Coupe du monde, le débat concernant l'introduction de la vidéo au soccer gagnait en intensité.

L'organisme de régie du soccer mondial n'a délégué aucun officiel responsable de l'arbitrage à son point de presse quotidien, lundi, en dépit de la colère qui gronde depuis dimanche, alors que des décisions erronées ont contribué à l'élimination de l'Angleterre et du Mexique.

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, n'avait toujours offert aucun commentaire public - pas même sur son compte Twitter - depuis qu'il a assisté aux rencontres des deux équipes, et constaté de ses propres yeux les erreurs de jugement commises par deux arbitres et leurs adjoints.

À cause d'une série de refus par la FIFA d'instaurer la technologie vidéo, les arbitres n'ont pas accès aux reprises que voient des centaines de millions de téléspectateurs quelques secondes seulement après un jeu, et que même les spectateurs dans la plupart des stades voient sur écran géant.

«Ainsi soit-il et laissons le football avec ses erreurs», avait dit Blatter en 2008, quand on avait lancé une période d'essai de reprises vidéo et de technologie à la ligne de but. Celle-ci avait été stoppée par le comité des règlements de la FIFA.

Sauf que les opposants de cette politique conservatrice se sont bruyamment manifestés, lundi. Parmi eux, Guus Hiddink, qui a une longue d'expérience d'entraîneur à la Coupe du monde, ayant notamment mené deux équipes différentes jusqu'en demi-finales.

«Sepp Blatter devrait annoncer demain que les reprises vidéo seront implantées, sinon il doit remettre sa démission», a lancé Hiddink.

L'organisme qui représente les joueurs un peu partout dans le monde a aussi exigé que les arbitres puissent jouir d'outils modernes pour mieux faire leur travail.

«Nous pouvons le faire, le monde du football le veut et pourtant, on l'empêche. C'est inacceptable», a déclaré le porte-parole de FIFPro Tijs Tummers.

Le principal dirigeant de la Fédération américaine de soccer s'est dit d'accord que la Major League Soccer, aux États-Unis, fasse l'expérience de changements qui permettraient de réduire les chances d'erreurs des officiels sur le terrain.

«Nous serions heureux de faire certains essais, pas en ce qui concerne les lois du jeu ou des choses du genre, mais certainement avec un arbitre supplémentaire ou de la technologie», a déclaré le président de la USSF, Sunil Gulati, lundi.

La chorale de critiques a atteint une telle intensité qu'elle risquait de porter ombrage à l'une des journées de compétition les plus attendues du tournoi, alors que des équipes de premier niveau telles que le Brésil et les Pays-Bas devaient jouer.

La FIFA avait au moins un homme pour défendre sa position, soit le sélectionneur brésilien Dunga, en ce sens que toute publicité est de la bonne publicité.

«Je garderais les choses pareilles, a dit Dunga aux journalistes. S'il n'y a pas de controverse dans le football, vous ne seriez pas ici et je ne serais pas ici.»

De toute évidence, le débat ne plaît pas à la FIFA, qui espérait avoir fermé le dossier de la technologique en mars dernier, quand son comité des règlements avait refusé d'effectuer de nouveaux essais en ce sens.

Et la FIFA n'avait pas le goût de ranimer le débat, lundi, à mi-chemin de son tournoi par excellence.

Faisant l'objet de plusieurs questions hostiles lors d'un point de presse qui a attiré deux fois plus de reporters que d'habitude, le porte-parole de la FIFA Nicolas Maingot a dit ne pas avoir la compétence pour discuter des décisions prises par les arbitres ou le comité des règlements.

«Nous n'allons évidemment pas rouvrir quelque débat que ce soit, a dit Maingot. Évidemment, ceci n'est pas l'endroit pour ça.»


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/28/01-4293876-reprises-video-la-fifa-demeure-muette.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS3
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #36 on: June 28, 2010, 23:20:33 »
Tales Azzoni
Associated Press
Johannesburg
Publié le 28 juin 2010 à 16h22 | Mis à jour à 16h28


Le Brésil trop fort pour le Chili





Pendant que le Brésil taillait le Chili en pièces, quelques partisans amusaient la foule en brandissant deux répliques géantes du trophée de la Coupe du monde.

Encore trois matchs comme ceux-là, et les joueurs brésiliens pourraient brandir la vraie version - encore une fois.

Mettant de l'avant une impressionnante symphonie de travail collectif et de jeux individuels étincelants, les Brésiliens ont malmené leurs rivaux chiliens 3-0, lundi, pour atteindre les quarts de finale du Mondial. Ils y affronteront les Néerlandais, qui ont défait les Slovaques 2-1 à Durban, plus tôt lundi.

Les joueurs brésiliens étaient presque nonchalants après leur triomphe, alors qu'ils se sont calmement serrés la main et ont échangé des accolades. Pas étonnant puisque pour le Brésil, atteindre les dernières rondes du Mondial fait partie de la routine.

Le Brésil a maintenant atteint les quarts de finale de la Coupe du monde à chaque tournoi depuis celui de 1990 en Italie, quand il s'était incliné 1-0 devant l'Argentine de Diego Maradona au deuxième tour. La sélection brésilienne a remporté le titre en 1994 et 2002.

Le Chili n'a pas battu le Brésil depuis une décennie et n'est même pas venu près de réussir le coup, lundi, laissant les spectateurs libres de danser la samba et de chanter.

Juan a lancé les festivités au stade Ellis Park à la 34e minute de jeu au moyen d'une solide reprise de tête décochée tout près du point de penalty, à la suite d'un corner. Luis Fabiano a ajouté au score à la 38e minute, recevant un relais à une touche de Kaka avant de dribbler le gardien chilien Claudio Bravo à l'intérieur de la zone de réparation et d'atteindre un filet laissé désert.

Robinho a marqué son premier but du tournoi à l'aide d'un tir tout juste à l'extérieur de la zone de réparation à la 59e, un tir sur réception au deuxième poteau. Robinho en était à son septième but lors des six derniers matchs du Brésil contre le Chili.

«Les Chiliens ont joué de façon exceptionnelle, ils ont eu beaucoup de possession du ballon, a noté le sélectionneur brésilien Dunga. Mais le Brésil a été en mesure de jouer avec équilibre et contrôle.»

Le Chili est la première équipe d'Amérique du Sud à être éliminée à ce Mondial. Le Brésil, l'Argentine et l'Uruguay ont obtenu leur place en quarts de finale, tandis que le Paraguay se mesurera au Japon, mardi, en huitièmes de finale.

«Nous quittons ce tournoi en sachant que nous avons tout donné sur le terrain, a commenté Bravo. Nous sommes une équipe très fragile par moments. Nous attaquons très bien, mais nous devons apprendre à mieux nous défendre quand c'est le temps.»


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/28/01-4293915-le-bresil-trop-fort-pour-le-chili.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #37 on: June 29, 2010, 09:01:56 »
Agence France-Presse
Oberhausen
Publié le 29 juin 2010 à 07h40 | Mis à jour à 07h49


Paul la pieuvre penche pour l'Allemagne    ;D





Paul, la pieuvre-médium de l'aquarium d'Oberhausen (ouest de l'Allemagne) célèbre pour la justesse de ses prédictions footbalistiques, a donné mardi l'Allemagne vainqueur face à l'Argentine samedi lors de leur quart de finale du Mondial-2010 de football.

Selon un rituel bien établi, deux boîtes aux couleurs des deux équipes avaient été placées au fond de son bassin et, sous les flashes d'un essaim de photographes, Paul s'est dirigé vers celle noir, rouge et or, délaissant la boîte azur et blanc des Sud-Américains.

L'oracle aux huit tentacules a jusqu'à présent réalisé un sans-faute. Il avait prévu les victoires allemandes sur l'Australie comme le Ghana et la défaite face à la Serbie. Et bien que né en Grande-Bretagne, il avait annoncé sans trembler la défaite de l'Angleterre en huitième de finale dimanche.


http://www.cyberpresse.ca/actualites/insolite/201006/29/01-4294047-paul-la-pieuvre-penche-pour-lallemagne.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_insolite_266_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #38 on: July 02, 2010, 00:48:57 »
Associated Press
Johannesburg
Publié le 01 juillet 2010 à 14h16 | Mis à jour le 01 juillet 2010 à 14h22


La FIFA pourrait sévir contre le Nigéria





La FIFA n'exclut pas de prendre des mesures après la décision du président nigérian de suspendre l'équipe nationale de football de toute compétition internationale pendant deux ans à cause de sa piètre performance à la Coupe du monde en Afrique du Sud.

Cette décision de Goodluck Jonathan a également fait suite à des accusations de corruption au sein de la Fédération nigériane lors des qualifications pour le Mondial.

Le porte-parole de la Fédération internationale de football, Nicolas Maingot, a précisé jeudi que l'organisation examinait ce dossier, mais n'avait pas encore pris de décision.

Un pays risque une suspension de toute compétition internationale par la FIFA en cas d'ingérence politique dans les affaires de sa fédération. Les Super Aigles doivent jouer en septembre, contre Madagascar, dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe d'Afrique des nations de 2012.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/01/01-4294751-la-fifa-pourrait-sevir-contre-le-nigeria.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #39 on: July 02, 2010, 00:51:10 »
Agence France-Presse
Abuja
Publié le 30 juin 2010 à 11h56 | Mis à jour le 30 juin 2010 à 12h00


Le président nigérian suspend son équipe de soccer





Le président du Nigeria Goodluck Jonathan a retiré l'équipe nationale de soccer de toute compétition pour une durée de deux ans, à la suite des mauvais résultats au Mondial 2010, ont annoncé ses services mercredi.

«Le président Goodluck Jonathan a ordonné que l'équipe ne participe à aucune compétition internationale pour une durée de deux afin de remettre les choses en ordre», a déclaré le porte-parole de la présidence, Ima Niboro.

Placé dans le groupe B du Mondial 2010 en Afrique du Sud, le Nigeria a terminé à la dernière place, concédant deux défaites face à l'Argentine (0-1) et la Grèce (1-2) avant d'arracher un nul contre la Corée du Sud (2-2).

Le gouverneur de l'État de Rivers, Rotimi Amaechi, qui dirige un groupe de travail sur la Coupe du monde mis sur pied par la présidence, a souligné que le pays allait écrire à la FIFA pour lui notifier sa décision.

«Nous sommes allés à la Coupe du monde et y avons été confrontés à toutes sortes de problèmes. Nous pensons que nous devrions nous asseoir et commencer un travail d'introspection», a-t-il ajouté.

M. Jonathan a aussi réclamé un audit pour déterminer la façon dont les fonds alloués à la sélection nationale durant le Mondial avaient été utilisés.

La Fédération internationale de football (FIFA), sollicitée par l'AFP, a déclaré dans un premier temps n'avoir pas d'information officielle sur cette décision. Toutefois, a indiqué la FIFA dans un communiqué, «la position de la FIFA concernant les ingérences politiques est bien connue».

En général, la FIFA ne tolère aucun intervention du pouvoir politique dans les affaires des fédérations de football. Interrogé mardi sur les ingérences politiques en France après la déroute des Bleus à la Coupe du monde, Joseph Blatter, président de la FIFA, avait répondu: «En cas d'ingérence politique, la FIFA interviendra, quelle que soit la taille du pays», brandissant la menace d'une suspension de la fédération du pays concerné.

Une source à la FIFA a indiqué que les statuts de la Fédération internationale ne fixaient pas la durée éventuelle de suspension d'une fédération en cas d'ingérence politique.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201006/30/01-4294550-le-president-nigerian-suspend-son-equipe-de-soccer.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_lire_aussi_4294751_article_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #40 on: July 03, 2010, 19:47:09 »
Yann Bernal
Agence France-Presse
Johannesburg
Publié le 03 juillet 2010 à 16h25 | Mis à jour à 17h02


L'Espagne en demi-finales du Mondial





L'Espagne, sans grand panache mais au gré de faits de jeu inhabituels, a pris samedi son billet pour les demi-finales du Mondial 2010 grâce à un nouveau but de Villa, déjà sauveur au tour précédent, contre le Paraguay butant sur un Casillas des grands jours.

La Roja rencontrera l'Allemagne mercredi à Durban pour une réédition de la finale de l'Euro 2008, qu'elle avait remportée 1-0. Elle accède pour la première fois au dernier carré d'une Coupe du monde (elle avait terminé 4e en 1950 au terme d'une poule finale).

En attendant, dans un match globalement terne, les deux équipes ont livré un rare concentré de frisson lors de deux courtes séquences, l'une rocambolesque et l'autre décisive et non moins curieuse.

Trois petites minutes à l'heure de jeu (59e à 62e). Avant et après, rien ou si peu. Pendant: deux penalties sifflés, deux penalties arrêtés ! D'abord par Casillas, bloquant net la tentative de Cardozo (59e), puis par son homologue Villar, repoussant le second essai de Xabi Alonso (62), après un premier tir réussi mais invalidé par l'arbitre pour intrusion de joueurs dans la surface (61).

Puis la 83e minute. Iniesta remonte le ballon, décale Pedro à droite qui tire sur le poteau gauche. Villa, à l'affût comme d'habitude, reprend le ballon et l'expédie sur le poteau droit, il roule sur la ligne de but vers le poteau gauche, le touche et finit par rentrer. Le N.7 espagnol devient ainsi l'unique meilleur buteur du tournoi avec cinq réalisations.

Triste Torres

Sinon, un match haché ! Par les fautes, l'arme d'agressifs Guaranis pour freiner la progression espagnole. Et par le déchet technique. Ce samedi, le fameux «toque» était en toc ! Une image résume cet amoncellement d'approximations, quand Xavi délivre une passe trop longue pour Torres bien parti axe droit (25). Oui, Xavi, l'homme du millimètre près.

C'est d'ailleurs lui qui se crée la première occasion, d'un bel enchaînement en se retournant et en reprenant de volée, une frappe qui passe au-dessus de la cage (28). Mais c'était tout pour la première période !

Un bien maigre bilan guère nourri par les attaquants: Torres a continué à traîner sa peine, de contrôles ratés en tirs dévissés (40, 42), et Villa, trop à gauche, n'a pas pesé. Les latéraux Sergio Ramos et Capdevila multipliaient les mauvais centres. Et Iniesta ne récoltait que des coups francs, qui d'ailleurs ne donnaient rien.

Le Paraguay jouait bien le coup, par des contres que seuls la maladresse de Nelson Valdez dévissant sa frappe (45+1) et des centres mal ajustés (21, 35) annihilaient. A moins que Casillas, déjà sauveur sur le penalty, ne s'interpose: il sauve encore son camp devant une double tentative signée Barrios et Santa Cruz dans les dernières minutes (89).


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/03/01-4295338-lespagne-en-demi-finales-du-mondial.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_les-plus-populaires-title_article_ECRAN1POS2
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #41 on: July 03, 2010, 19:49:24 »
Daphné Cameron
La Presse
Publié le 03 juillet 2010 à 11h51 | Mis à jour à 14h59


L'Allemagne écrase l'Argentine 4-0





L'entraîneur argentin Diego Maradona ne courra finalement pas nu dans les rues de Buenos Aires. L'équipe de soccer de l'Allemagne a écrasé celle de l'Argentine 4-0 aujourd'hui lors d'un match des quarts de finale de la Coupe du monde en Afrique du Sud. À Montréal, les partisans de la Nationalmannschaft ont célébré la victoire, tandis que les supporters de l'Albiceleste sont rentrés chez eux la mine basse.

«Ce fut un excellent match pour nous», a laissé tomber au terme de l'affrontement, Stefan Weisenbacher, un Allemand venu s'installer au Québec pour le travail il y a trois ans. «J'étais confiant que l'Allemagne allait l'emporter, mais je ne m'attendais pas qu'ils jouent aussi bien, à un pointage de 4 à 0. J'imagine que pour les Argentins, c'est très décevant», a-t-il ajouté, le sourire en coin.Maradona, l'ancienne étoile argentine du soccer, avait promis de courir nu autour de l'Obélisque, monument phare de Buenos Aires, si son équipe était couronnée championne du monde. Le sélectionneur argentin a plutôt versé quelques larmes après la défaite crève-coeur de son équipe.

«J'imagine que pour Maradona, il va y avoir un gros deuil à faire. Au lieu de le voir nu, on va peut-être le regarder tourner autour de l'Obélisque avec un sac sur la tête!», a lancé à la blague Dominique Miglioli, alors qu'elle regardait les dernières minutes de la partie en compagnie d'autres membres de la diaspora argentine de Montréal, au café Club Social dans le quartier Mile-end.

«C'est triste», a-t-elle ajouté «Mais je trouve que l'on a bien joué. L'Allemagne était trop solide. Au moins, il nous reste deux équipes sud-américaines, l'Uruguay et le Paraguay.»

«C'est une déception», a affirmé Damian Nisenson, également d'origine argentine. «Mais je dois admettre que les Allemands avaient un très bon système de jeu. Ce n'est pas mon style, j'aime mieux celui des Argentins qui est poétique et axé sur les jeux de pieds, mais je concède que l'Allemagne a été très efficace. Cela dit, j'espère que les Argentins ne vont pas crucifier Maradona car il a monté une bonne équipe, à l'image du jeu qui se pratique en Argentine.»

Michael Gengenbach, un touriste allemand de passage à Montréal, était satisfait de l'issue du match qu'il a regardé au Café Olympico sur la rue Saint-Viateur. «Je pense que notre véritable fierté nationale va ressortir si l'on affronte les Pays-Bas, sans quoi nos efforts pour battre l'Angleterre et l'Argentine auront été vains», a-t-il déclaré avant d'être hué par un partisan de l'équipe adverse.

Résumé du match

L'Allemagne s'est facilement qualifiée pour les demi-finales du Mondial-2010 de football. La Nationalmannschaft tentera de gagner son billet pour la finale, mercredi face au vainqueur du quart de finale entre l'Espagne et le Paraguay, disputé cet après-midi.

Face à l'Albiceleste, les Allemands ont rapidement pris les devants: sur un coup franc de Bastian Schweinsteiger, Thomas Müller coupait la trajectoire du ballon et trompait de la tête le gardien argentin, dès la 3e minute (1-0).

Gênée par le pressing des joueurs du sélectionneur Joachim Löw, l'Argentine ne parvenait pas à installer son jeu et à s'approcher des buts défendus par Manuel Neuer au cours de la première période.

Au retour des vestiaires, les Sud-Américains se montraient plus offensifs: Angel Di Maria (48) puis Carlos Tevez (62) tentaient leur chance de loin mais leur frappe était soit trop imprécise, pour le premier, soit pas puissante, pour le second, pour égaliser.

Les Argentins ne parvenaient pas à concrétiser leur temps fort et ils se faisaient même surprendre par leurs adversaires: Lukas Podolski, lancé par Müller, remettait sur Miroslav Klose qui marquait de près (2-0, 68).

Assommés, les joueurs de Diego Maradona sombraient totalement: après une action en solitaire, Schweinsteiger servait le défenseur Arne Friedrich qui reprenait le ballon victorieusement (3-0, 74) puis Klose réussissait un doublé en toute fin de partie (4-0, 89).

Avec l'Agence-France-Presse


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/03/01-4295288-lallemagne-ecrase-largentine-4-0.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS2
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #42 on: July 05, 2010, 00:40:24 »
Agence France-Presse
Rio de Janeiro
Publié le 04 juillet 2010 à 18h00 | Mis à jour le 04 juillet 2010 à 18h00


La Confédération licencie Dunga et fait le ménage





La Confédération brésilienne de football (CBF) a fait le ménage dans l'équipe du Brésil en annonçant le licenciement dimanche de la commission technique de la Seleçao, dont le sélectionneur Dunga, après l'élimination en quart de finale du Mondial-2010.

«Le cycle de travail entamé en 2006 et qui a culminé avec l'élimination du Brésil de la Coupe du monde en Afrique du Sud est terminé, la CBF annonce qu'elle licenciait la commission technique de la sélection brésilienne», explique un communiqué publié sur le site internet officiel de la CBF vers 14h45.

«La nouvelle commission technique sera annoncée à la fin du mois de juillet», ajoute le communiqué.

Le licenciement de Dunga, sélectionneur depuis 2006, n'est pas une réelle surprise, même s'il n'avait pas exclu plus tôt dans la journée de prolonger à la tête de la Seleçao, éliminée en quart de finale du Mondial par les Pays-Bas (2-1), après avoir annoncé qu'il quitterait ses fonctions comme prévu au terme de son contrat de quatre ans.

«Je vais me reposer avant de rencontrer d'ici une à deux semaines le président (de la Confédération, Ricardo Teixeira) pour parler (d'une prolongation à la tête de la sélection)», avait ainsi déclaré Dunga lors d'une conférence de presse au Brésil.

Scolari et les autres

Plusieurs noms circulent pour le remplacer et remporter le titre mondial à domicile en 2014 après les échecs de 2006 (élimination en quart de finale, déjà, par la France) et 2010.

Selon la presse brésilienne, le favori est Luiz Felipe Scolari, champion du monde avec le Brésil en 2002. Mais +Felipao+ vient de s'engager avec Palmeiras jusqu'en 2012 et souhaite honorer son contrat.

«J'ai un contrat avec Palmeiras et c'est là que je vais travailler, avait-il assuré samedi à la radio brésilienne El Dorado. Ce serait merveilleux de terminer ma carrière d'entraîneur en dirigeant une sélection dans un Mondial disputé au Brésil. Mais, je ne pourrais répondre à une éventuelle offre qu'après 2012.»

Autres noms cités, celui de Mano Menezes, l'actuel entraîneur des Corinthians, club présidé par Andres Sanches, l'homme de confiance de M. Texeira qui pourrait lui laisser son siège en 2014, de Leonardo, entraîneur de l'AC Milan en 2009-2010, et de Jorginho, adjoint de Dunga en Afrique du Sud.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/04/01-4295459-la-confederation-licencie-dunga-et-fait-le-menage.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B20_en-manchette_403_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #43 on: July 05, 2010, 00:42:24 »
Jean-François Bégin et Vincent Marissal, Envoyés spéciaux
La Presse
Publié le 05 juillet 2010 à 00h00 | Mis à jour à 00h00


Une Coupe du monde au Canada?





(Johannesburg) La Coupe du monde de soccer qui se déroule en Afrique du Sud pourrait bien réanimer l'idée, évoquée il y a près de 10 ans, de tenir cet événement un jour au Canada. Dans le petit monde de la FIFA, on doute toutefois fortement de sa concrétisation prochaine.

Le député libéral et ancien ministre du Sport qui avait lancé ce projet en 2001, Denis Coderre, a l'intention de le raviver sitôt la compétition terminée en Afrique du Sud (la finale a lieu dimanche), a appris La Presse.

En juin 2001, après des mois de rencontres exploratoires et d'études, M. Coderre, alors ministre junior des Sports dans le gouvernement Chrétien, et l'Association canadienne de soccer avaient officiellement fait savoir à la FIFA que le Canada souhaitait organiser la Coupe du monde.

Selon nos informations, une entente préliminaire avait alors été signée avec le président de la FIFA, Joseph Blatter, et l'un des patrons du foot français de l'époque, Michel Platini. Des pourparlers avaient également eu lieu avec des équipes professionnelles françaises et avec des télédiffuseurs.

Le projet prévoyait par ailleurs une entente avec la Ligue canadienne de football (LCF) pour l'utilisation des stades dans tout le pays. Il aurait fallu par ailleurs construire de nouveaux stades (dont un à Halifax) ou rénover ceux déjà utilisés par la LCF.

Le plan Coderre prévoyait aussi une ouverture et une finale à Montréal, au Stade olympique.

En pleine euphorie des finales de la présente Coupe du monde, l'idée de tenir cet événement planétaire au Canada en fera peut-être rêver plusieurs, mais il serait sage, selon les initiés, de ne pas trop s'emballer.

«Une Coupe du monde au Canada, aujourd'hui, ça me semble impossible», dit le Montréalais Walter Sieber. Plus expérimenté des coordonnateurs généraux de la FIFA, M. Sieber était responsable sur le terrain lors de la finale de la Coupe du monde en 1998 et 2002.

«Depuis 1986, l'équipe nationale ne s'est jamais qualifiée pour la Coupe du monde, souligne-t-il. La FIFA ne donnera jamais la Coupe du monde à une équipe nationale qui n'a pas au moins une petite chance de se rendre au deuxième tour. Le Canada n'est pas là du tout. Quand vous n'êtes même pas capable de vous qualifier dans la CONCACAF, il y a un problème.»

La CONCACAF est l'association continentale de soccer dont fait partie le Canada. Elle regroupe l'Amérique du Nord, l'Amérique centrale et les Caraïbes. Trois places, parfois quatre, lui sont réservées à la Coupe du monde. Les États-Unis et le Mexique en monopolisent deux depuis plusieurs années. Le Honduras et le Costa Rica figurent parmi les autres pays à s'être qualifiés, tandis que le Canada a été blanchi à ses trois matchs lors de sa seule présence au Mondial, il y a 24 ans.

Selon M. Sieber, la plupart des stades de la Ligue canadienne de football, qui seraient selon toute vraisemblance utilisés dans le cadre d'une éventuelle Coupe du monde, ne répondent pas aux normes actuelles de la FIFA. Leurs terrains n'ont pas une largeur suffisante et devraient être rénovés.

«Ce n'est pas un problème majeur, mais depuis 1986, le minimum international, c'est 68 m sur 105 m. Au Canada, on a deux ou trois stades qui frôlent les 68 m, mais il faut aussi ajouter au moins 2 m de chaque côté pour les joueurs et les officiels.»

Par ailleurs, une Coupe du monde canadienne ne pourrait pas se matérialiser avant 2026, au plus tôt. La FIFA décidera en décembre quels pays organiseront les Mondiaux de 2018 et 2022 et les prétendants sont déjà connus. Les États-Unis, qui ont déjà présenté le Mondial en 1994, sont en lice et ne ménagent pas leurs efforts pour convaincre la FIFA.

«Bill Clinton n'est pas venu en Afrique du Sud juste pour voir les joueurs américains», note M. Sieber au sujet de l'ancien président américain, qui a assisté à plusieurs matchs dans les dernières semaines. «Si les États-Unis obtiennent la Coupe du monde de 2018 ou 2022, vous pouvez oublier l'Amérique du Nord pour au moins 10 ans, même si le principe de rotation continentale (qui a aidé l'Afrique du Sud à obtenir le Mondial 2010) a été abandonné.»

Si les espoirs d'obtenir la «vraie» Coupe du monde sont à peu près nuls, il en va autrement des autres tournois de la FIFA. Le Canada a organisé avec succès la Coupe du monde U-20, en 2007, attirant notamment des foules de 55 000 personnes au Stade olympique de Montréal.

Vers la fin de l'année, l'Association canadienne de soccer présentera la candidature du pays pour la Coupe du monde féminine de 2015, a indiqué M. Sieber. Le tournoi quadriennal oppose 24 pays.

«Je vais pousser pour que la finale ait lieu cette fois à Montréal (et pas à Toronto, comme en 2007, pour le U-20). Et il faut que le quartier général de la FIFA soit à Montréal. Pour moi, c'est clair. Il n'y a aucun doute là-dessus», conclut M. Sieber.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/04/01-4295495-une-coupe-du-monde-au-canada.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #44 on: July 05, 2010, 00:44:00 »
Mark Walsh
Associated Press
Johannesburg
Publié le 04 juillet 2010 à 16h48 | Mis à jour le 04 juillet 2010 à 16h55


L'Uruguay, la surprise du Mondial





Dernier pays à se qualifier pour la Coupe du monde, l'Uruguay espère maintenant être le dernier à la quitter.

«Nous avons forcé l'entrée pour faire partie de la fête, mais maintenant, nous voulons danser le plus longtemps possible», a indiqué l'attaquant Sebastian Abreu, dimanche.

L'Uruguay a dû passer par un match éliminatoire contre le Costa Rica pour se qualifier au tournoi, mais il a excellé en Afrique du Sud et participera maintenant à sa première demi-finale en 40 ans, mardi, contre les Pays-Bas.

«Le rêve des gars grossit à chaque jour qui passe et l'équipe ne cesse de s'améliorer, a déclaré le capitaine, Diego Lugano. Nous sommes maintenant au plus haut niveau et chaque victoire devient plus importante.»

Très peu de gens accordaient la moindre chance à l'Uruguay de se qualifier pour la deuxième phase du Mondial dans un groupe comprenant la France, l'Afrique du Sud et le Mexique. Mais l'Uruguay a terminé au sommet du groupe avant d'éliminer la Corée du Sud et le Ghana.

L'attention qui leur est portée augmente également: alors qu'ils n'étaient que quelques journalistes à suivre les activités de l'équipe en début de compétition, des centaines de journalistes se sont rendus au point de presse de l'équipe à Johannesburg, dimanche.

Descendant de l'autobus après l'entraînement, Diego Forlan s'est arrêté devant la horde de reporters.

«Alors, vous ne croyiez pas en nous?», a-t-il lancé, sourire aux lèvres.

Pour être franc, peu d'indices laissaient croire que l'Uruguay, champion du monde de 1930 et 1950, était prêt à rebondir à l'avant-scène du foot international. L'équipe a pris le cinquième rang des qualifications en Amérique du Sud, entraînant les deux manches éliminatoires contre la quatrième nation de la CONCACAF, le Costa Rica. Leur place en finale a été assurée par une victoire de 1-0 à l'étranger et une énervante nulle de 1-1 à Montevideo.

Malgré cette difficile qualification, l'Uruguay est la seule nation sud-américaine toujours en lice, surpassant la tenue des puissants Brésil et Argentine.

Ce sont ces difficultés à obtenir le billet pour l'Afrique du Sud qui semble avoir fortifié l'équipe.

«Les qualifications en Amérique du Sud sont les plus fortes et les plus difficiles qui soient, a dit Abreu. Quand quatre des clubs en quarts de-finale proviennent de cette région, ça vous donne une bonne idée pourquoi c'est le cas.»


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/04/01-4295453-luruguay-la-surprise-du-mondial.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS3
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #45 on: July 07, 2010, 23:30:01 »
Jean-François Bégin, Envoyé spécial
La Presse
Publié le 07 juillet 2010 à 16h17 | Mis à jour à 22h59


La Furia Roja s'invite en finale





(Durban) L'Espagne a gagné, l'Allemagne a perdu, justice a été rendue... et la réputation de Paul le poulpe va encore grandir!

Avec sa belle victoire de 1-0 au stade Moses-Madhiba de Durban, mercredi soir, l'Espagne a poinçonné son billet pour la première finale de Coupe du monde de son histoire. Et elle l'a pleinement mérité.

L'Allemagne avait connu un bien meilleur tournoi qu'elle jusque là, avec ses éviscérations successives de l'Australie, de l'Angleterre et de l'Argentine. Mais dans ce face-à-face entre deux des grandes cultures footballistiques de la planète, la meilleure équipe a clairement gagné. Et la prévision de Paul le poulpe, l'oracle aux huit tentacules qui «prédit» le résultat des matchs de la Nationalmannschaft, s'est réalisée.

La Furia Roja a pris le contrôle dès le début du match et n'a que très épisodiquement relâché son emprise, disputant son meilleur match du tournoi, et de loin.

Comme c'est leur habitude, les Espagnols ont monopolisé le Jabulani pendant de longs moments - ce qui est après tout la meilleure manière de neutraliser l'adversaire. Après le match, l'entraîneur Vicente Del Bosque a eu cette belle phrase pour résumer l'approche espagnole : «Nous nous sentons mieux avec le ballon. Sans lui, nous souffrons.»

Dominante en milieu de terrain, l'Espagne a aussi trouvé le moyen de contenir les contre-attaques foudroyantes qui avaient fait le succès de son adversaire lors de ses matchs précédents. La plupart du temps, la relance allemande s'est faite par de longues passes aériennes, que les Espagnols s'empressaient de récupérer.

Après la rencontre, l'entraîneur allemand, Joachim Löw, a rendu hommage à la sélection espagnole, «la meilleure équipe au monde», selon lui. «J'ai confiance qu'ils vont gagner le titre. Quand ils veulent, ils sont très dominants et difficiles à contrôler. Ils peuvent battre n'importe qui», a-t-il dit.

Les Pays-Bas, adversaires de l'Espagne lors de la finale de dimanche, à Johannesburg, ne sont évidemment pas n'importe qui. Mais les Oranje, vainqueurs (3-2) de l'Uruguay dans l'autre demi-finale, mardi, risquent d'en avoir plein les bras. «Toute équipe qui joue contre l'Espagne doit travailler extrêmement fort», a dit Löw, vêtu de son fameux pull chanceux, qui ne l'est visiblement plus. «Ce soir, c'était extrêmement difficile de récupérer le ballon quand on le perdait, tellement ils le faisaient circuler rapidement. Ils ont très bien joué. Depuis deux ou trois ans, ils ont l'équipe la plus habile et ils l'ont montré ce soir. L'Espagne méritait de gagner.»

Le seul but du match a été l'oeuvre du défenseur à la chevelure digne de Spinal Tap, Carles Puyol, entré dans la surface comme un train pour reprendre de la tête un corner, à la 73e minute. «Quand on concède un but sur un jeu arrêté, c'est qu'on a fait une erreur, a dit Löw. Puyol a eu une longue course et a frappé le ballon avec un maximum de puissance et de détermination. Nous n'avons pas anticipé son jeu et nous avons été trop statiques.»

Complicité barcelonaise

Le match de mercredi était le premier entre les deux pays depuis la victoire de 1-0 de l'Espagne en finale de l'Euro 2008, obtenue grâce à un but de Fernando Torres. En visible méforme depuis le début du tournoi, l'attaquant du Liverpool FC a été finalement écarté de la formation partante, au profit de Pedro, David Villa jouant seul en pointe.

Avec l'inclusion de Pedro, pas moins de sept des 11 partants de l'Espagne étaient des joueurs du FC Barcelone, dont quatre des cinq milieux de terrain : Andres Iniesta, Xavi, Pedro et Sergio Busquets. Xabi Alonso, du Real Madrid, complétait le quintette, qui n'a laissé aucun répit aux joueurs allemands, contenant notamment le meneur de jeu Mesut Özil, pratiquement invisible.

«Je crois que c'est notre meilleur match depuis le début de la Coupe du monde», a dit Villa, auteur de cinq buts depuis le début du Mondial. «Dans les moments difficiles comme cette demi-finale, nous arrivons à élever notre niveau de jeu.»

Il faudra vraisemblablement le hausser encore d'un cran contre les Pays-Bas, qui partageront avec l'Espagne le désir de remporter un premier titre mondial, après avoir échoué en finale contre l'Allemagne de l'Ouest (1974) et l'Argentine (1978). «Nous allons célébrer avec modération. Il ne faut pas oublier pourquoi nous sommes ici et éviter d'être aveuglés par notre succès», a dit del Bosque.

Quant aux Allemands, ils n'ont pas à rougir de leur performance en Afrique du Sud, même s'ils ont un peu figé sous les réflecteurs, mercredi soir.

Avec des joueurs comme Özil, Lukas Podolski et Thomas Müller, dont l'absence pour cause de suspension s'est avérée coûteuse, cette jeune équipe figurera parmi les favorites lors de l'Euro 2012 et de la Coupe du monde du Brésil, en 2014.

À condition que Paul le Poulpe veuille bien collaborer, bien sûr.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/07/01-4296372-la-furia-roja-sinvite-en-finale.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B20_en-manchette_403_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #46 on: July 09, 2010, 00:52:43 »
Agence France-Presse
Publié le 08 juillet 2010 à 11h39 | Mis à jour le 08 juillet 2010 à 11h42


Suspense sur la présence de Mandela à la finale du Mondial


Le premier président noir sud-africain Nelson Mandela, âgé de 91 ans et très affaibli, décidera dimanche s'il assiste à la finale du Mondial-2010 de football au stade de Soccer City à Johannesburg, a annoncé mercredi sa fondation.

«Nous réitérons que M. Mandela et sa famille prendront la décision qu'il y assiste ou non, le jour même», a indiqué la Fondation Nelson Mandela dans un communiqué.

«Nous avons pris note de l'invitation de la Fifa à Nelson Mandela pour assister à la cérémonie de clôture de la Coupe du monde», a-t-elle ajouté.

Le comité d'organisation de la Coupe du monde avait déclaré dimanche que Nelson Mandela serait le bienvenu à la finale du Mondial entre les Pays-Bas et le vainqueur de la demi-finale Espagne-Allemagne.

Le héros de la lutte anti-apartheid, qui fêtera ses 92 ans le 18 juillet, semble de plus en plus affaibli par l'âge et a réduit le nombre de ses apparitions publiques.

M. Mandela devait assister à la cérémonie d'ouverture du Mondial le 11 juin, mais il avait renoncé juste après le décès d'une de ses arrière-petites-filles.

Samedi, il avait reçu des membres de l'équipe du Ghana, éliminée la veille par l'Uruguay au stade des quarts de finale.


http://www.cyberpresse.ca/international/afrique/201007/08/01-4296626-suspense-sur-la-presence-de-mandela-a-la-finale-du-mondial.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_afrique_289_section_POS2
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #47 on: July 10, 2010, 23:31:14 »
Jean-François Bégin, envoyé spécial
La Presse
Publié le 10 juillet 2010 à 08h26 | Mis à jour à 08h31


Pourquoi les Pays-Bas pourraient gâcher la fête





(Johannesburg) L'entraîneur Bert van Marwijk l'a dit: il n'est absolument pas effrayé par la perspective d'affronter l'Espagne en finale de la Coupe du monde. C'est compréhensible. Invaincus à leurs 25 derniers matchs, les Pays-Bas ont un joli pedigree eux aussi. Et comptent sur quelques atouts qui pourraient leur permettre de surprendre leurs adversaires, demain, à Soccer City.


1. Wesley Sneijder

Le petit (1m70) milieu offensif de l'Inter de Milan est un véritable poison pour les défenses adverses. Ses cinq buts lui confèrent le premier rang du Mondial 2010, à égalité avec David Villa (les deux sont des aspirants sérieux au Ballon d'or du tournoi). «Sneijder est tellement un grand joueur, et il l'a montré cette saison avec l'Inter Milan, a souligné le milieu espagnol Sergio Busquets, hier. Pour le freiner, nous devrons essayer de jouer collectivement afin qu'il n'ait pas une seule seconde pour réfléchir. Nous avons été capables de le faire avec (le fabricant de jeu allemand Mesut) Ozil et d'autres bons joueurs.» Mais Sneijder n'est pas seul. Le quatuor offensif qu'il forme avec Arjen Robben, Dirk Kuyt et Robin van Persie est plus solide que tous ceux que l'Espagne a affrontés jusqu'ici, y compris lors du match contre l'Allemagne (sans Thomas Müller).


2. La confiance

Les Pays-Bas ont beau surfer sur une longue série de succès, il leur est arrivé d'être menacés, comme en quarts de finale contre le Brésil. Menés 1-0 à la mi-temps, ils sont revenus de l'arrière grâce à deux buts de Wesley Sneijder (encore lui). La crampe au cerveau de Felipe Melo, dont l'expulsion pour avoir cramponné Arjen Robben a forcé les Auriverdes à finir le match à 10, a certes aidé les Néerlandais. Mais le simple fait d'être revenus en force après une affreuse première demie, contre un adversaire aussi intimidant que le Brésil par-dessus le marché, montre que ces Oranje ne sont pas du genre à se laisser abattre à la moindre difficulté.


3. Le pragmatisme

«Je préférerais de loin gagner un match très laid qu'en perdre un beau», a dit l'ailier Arjen Robben à l'agence britannique Press Association. Voilà une affirmation qui ne serait probablement jamais sortie de la bouche de l'icône du soccer néerlandais, Johan Cruyff (qui, incidemment, prédit une victoire espagnole, demain). Comme l'Espagne, les Pays-Bas ont une formation équilibrée, disposée en 4-2-3-1, avec deux milieux défensifs très efficaces, Nigel de Jong et surtout Mark van Bommel. Le capitaine du Bayern Munich sait se faire détester et pourrait jouer un rôle important contre les animateurs de l'attaque espagnole. «Bien sûr, nous voulons offrir du beau jeu, mais le résultat est beaucoup plus important. Nous avons assez entendu que notre soccer est très joli. Ça ne mène nulle part. Nous voulons accomplir quelque chose», a ajouté Robben. Pour les Pays-Bas, une autre défaite en finale du Mondial, après celles de 1974 et 1978, serait intolérable. Et tous les moyens seront bons pour éviter que l'histoire se répète.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/10/01-4297166-pourquoi-les-pays-bas-pourraient-gacher-la-fete.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS4
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #48 on: July 12, 2010, 19:19:48 »
Pierre Ausseill
Agence France-Presse
Madrid
Publié le 12 juillet 2010 à 11h02 | Mis à jour à 16h54


Les joueurs espagnols accueillis en héros à Madrid





Une marée humaine de Madrilènes en liesse a rendu lundi soir un hommage triomphal aux «Campeones» de «la Roja» qui saluaient la foule à bord d'un autobus découvert, brandissant la première Coupe du monde de soccer jamais ramenée en Espagne.

Ils étaient «des centaines de milliers» d'après la mairie de Madrid, «plus d'un million» selon un commentateur de la télévision publique espagnole qui parlait de la «plus grande fête de l'histoire en Espagne».


«J'ai vu la coupe du monde! Pendant une seconde!», chantait la foule au passage de l'autobus de la sélection devant la fontaine de Cibeles, lieu de célébration habituel des victoires du Real Madrid, au milieu des «Campeones, ohé ohé ohééééé!»

Le gardien Iker Casillas agitait un drapeau sang et or espagnol floqué d'un taureau noir. Le milieu catalan Xavi faisait mine de lancer le trophée aux supporteurs survoltés.

Des avions de chasse de l'armée de l'air ont lâché des traînées de fumée aux couleurs du drapeau espagnol dans le ciel de la capitale.

 
Le roi d'Espagne

Le bus des joueurs avançait très lentement au milieu de la foule, sur un parcours d'environ huit kilomètres. Il se dirigeait vers une esplanade où plus de 150 000 fans attendaient leur héros pour une fête finale avec concert où les joueurs devaient prendre la parole.

Souriant, les traits tirés par une nuit blanche, le capitaine Casillas, brandissant la coupe, était descendu le premier en milieu d'après-midi d'un avion d'Iberia portant sur le fuselage les inscriptions «Campeones!» et «Fiers de notre sélection».

Après un bref moment de repos dans un hôtel madrilène, les joueurs ont été reçus tour à tour par le roi d'Espagne Juan Carlos et le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.

«Merci les champions, au nom de toute l'Espagne et de tous les Espagnols», leur a lancé Juan Carlos, rayonnant, après avoir donné à chacun une chaleureuse accolade lors d'une réception au Palais Royal.

«C'est un triomphe bien mérité pour une sélection exceptionnelle qui a fait vibrer le coeur de tous les Espagnols», a déclaré le souverain, exprimant son «orgueil de voir l'Espagne championne du monde», un succès qui «rassemble les Espagnols et projette le nom de l'Espagne dans le monde entier».


Les joueurs ont ensuite été reçus dans les jardins de la présidence du gouvernement, où un José Luis Rodriguez Zapatero exultant a sauté avec eux, le trophée dans les bras.


«Cette petite coupe est à vous»

«Vous avez fait briller la meilleure image de l'Espagne dans le monde», a lancé M. Zapatero aux joueurs. «Cette coupe c'est vous qui l'avez gagnée, mais elle appartient à tous les Espagnols».

Andres Iniesta, le buteur de la victoire contre les Pays-Bas, a offert à M. Zapatero un maillot de la sélection signé par toute l'équipe, brodé de sa première étoile.

«Cette petite coupe est à vous tous, merci beaucoup», a simplement dit le timide lutin de «la Roja».

L'Espagne a oublié momentanément crise économique, chômage à 20%, divisions politiques et nationalismes, pour fêter frénétiquement cette première Coupe du monde.

«On fait la fiesta, avec Andres Iniesta!», chantait la veille, à une heure avancée de la nuit, un groupe de jeunes à Puerta del Sol, place emblématique du centre.

À Valence, Séville, Pampelune, Barcelone, l'Espagne a vécu une nuit de liesse historique, émaillée d'incidents limités en Catalogne et au Pays Basque.

Ce sacre mondial couronne une décennie dorée pour le sport espagnol. Les nouveaux «Rois du monde» complètent une liste longue de champions: Fernando Alonso en Formule 1, Rafael Nadal au tennis ou Alberto Contador pour le cyclisme.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/12/01-4297551-les-joueurs-espagnols-accueillis-en-heros-a-madrid.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B20_en-manchette_403_section_POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 870
  • Alea Jacta Est
Re: Coupe du monde 2010
« Reply #49 on: July 13, 2010, 21:23:43 »
Agence France-Presse
Londres
Publié le 13 juillet 2010 à 19h32 | Mis à jour à 19h40


Espagne-Pays-Bas: Howard Webb «satisfait» de son arbitrage





Howard Webb, l'arbitre de la finale de la Coupe du monde entre l'Espagne et les Pays-bas (1-0), s'est dit «satisfait» de son arbitrage dans des conditions qu'il a jugé «difficiles», à son retour à Londres mardi.

«Nous pouvons être satisfaits de notre arbitrage étant donné les circonstances et nous avons fait du mieux que nous pouvions», a dit l'arbitre très controversé par les médias et très critiqué par les joueurs des Pays-Bas.

Howard Webb a distribué 14 cartons jaunes, un record pour une finale de Coupe du monde, et exclu le défenseur Néerlandais John Heitinga 7 minutes avant que les Espagnols marquent... et deviennent champions du monde.

«Ce fut un de nos matches les plus difficiles», «extrêmement dur à gérer, mais cela aurait été le cas pour n'importe quel arbitre», a estimé Webb.

«Dès le début du match, nous avons dû prendre des décisions qui équivalaient clairement à des cartons jaunes», poursuit l'arbitre.

«Nous avons essayé de faire usage de bon sens [...] avertissant dès le début les joueurs pour certains de leurs tacles, en éloignant d'autres lorsqu'ils entouraient les arbitres ou parlant à leur supérieurs pour essayer de les calmer», a encore déclaré Webb.

L'homme en noir est renté mardi dans son pays avec ses assistants Darren Cann et Michael Mullarkey.


http://www.cyberpresse.ca/sports/soccer/201007/13/01-4297952-espagne-pays-bas-howard-webb-satisfait-de-son-arbitrage.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_soccer_420_section_POS2
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb