Author Topic: Un astéroïde pourrait détruire la Terre - La Presse Canadienne  (Read 3263 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Alea

  • Sr. Member
  • *****
  • 26,545
  • Rate Post
  • Posts: 862
  • Alea Jacta Est
La Presse Canadienne
Longueuil
Publié le 05 septembre 2010 à 13h46 | Mis à jour à 13h54


Un astéroïde pourrait détruire la Terre





Des astronautes canadiens et américains affirment qu'il faut se préparer à l'éventualité qu'un astéroïde puisse un jour détruire la Terre.

«Vous vous faites des illusions si vous croyez que le monde va durer jusqu'à la fin et ne sera jamais frappé par une autre grosse masse rocheuse», a affirmé l'astronaute canadien Chris Hadfield en entrevue.

«C'est de la bêtise. Ce n'est que de l'ignorance», a-t-il ajouté.

L'astronaute de l'Agence spatiale canadienne est le président de l'Association des explorateurs de l'espace, un regroupement qui vient de remettre aux Nations unies un rapport détaillé sur cette menace jugée réelle.

Dans le document, l'organisme élabore des scénarios pour détecter et détourner des astéroïdes qui pourraient poser une menace pour la survie de la planète.

Âgé de 51 ans, M. Hadfield aura l'occasion d'observer les astéroïdes de près lors de sa prochaine mission, d'une durée de six semaines, à bord de la Station spatiale internationale.

L'astronaute doit prendre part à sa troisième mission spatiale à la fin de 2012. Il prendra alors les commandes du laboratoire pendant plusieurs mois et deviendra du même coup le premier Canadien à en assumer la direction.

Lors de sa première mission - passée à bord de la station spatiale russe Mir en 1995 - M. Hadfield a observé un énorme rocher s'approcher de la Terre. La masse rocheuse a fini par se désintégrer dans l'atmosphère, mais l'astronaute d'expérience a reconnu que l'expérience lui a donné des frissons.

«S'il (le rocher) avait été un plus haut, il nous aurait frappé de plein fouet», a-t-il dit.

L'ancien astronaute américain Rusty Schweickart soutient que la technologie pour contrer une telle menace existe déjà. Mais il ajoute que pour détourner un astéroïde, il faut déterminer dix ans à l'avance qu'il pourrait entrer en collision avec la Terre.

Le Canada s'apprête à assumer le rôle de leader dans la détection de menaces potentielles provenant de l'espace. L'Agence spatiale canadienne prévoit lancer en mars 2011 un satellite de surveillance des objets proches de la Terre, appelé NEOSSat, le tout premier téléscope spatial voué à la détection d'astéroïdes.

NEOSSat aura pour but de balayer les environs du soleil afin de détecter la présence d'astéroïdes qui n'auraient pas été repérés précédemment.

D'une valeur de 15 millions $, le satellite évoluera à quelque 700 kilomètres de la Terre, à l'affût d'astéroïdes possiblement dangereux.

«Nous sommes à la recherche d'un avertissement», a indiqué Bill Harvey, responsable du projet.

«Bien sûr, ces (astéroïdes) sont les plus gros (...) n'importe quoi de plus de 50 mètres peut avoir un impact.»


http://www.cyberpresse.ca/sciences/201009/05/01-4312872-un-asteroide-pourrait-detruire-la-terre.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-cyberpresse_267_article_ECRAN1POS1
"When the student is ready, the teacher will appear" Buddhist proverb