• Thanks for stopping by. Logging in to a registered account will remove all generic ads. Please reach out with any questions or concerns.

Mort du dernier vétéran canadien de la Première Guerre mondiale

Antoine

Full Member
Reaction score
0
Points
0
jeudi 18 février 2010: Mort du dernier vétéran canadien de la Première Guerre mondiale

www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2010/02/18/001-babcock-mort.shtml

Le dernier vétéran canadien de la Première Guerre mondiale, John Babcock, est décédé, a annoncé jeudi le bureau du premier ministre Stephen Harper. Le caporal suppléant était âgé de 109 ans.

« C'est tout le pays qui honore ses états de service et pleure son départ. [...] Le décès de M. Babcock marque la fin d'une ère », peut-on lire dans le communiqué émis par le bureau du premier ministre.

« Le Canada pleure la mort de la génération qui a affirmé notre indépendance sur la scène mondiale et établi notre réputation internationale de champion indéfectible de la liberté, de la démocratie, des droits de la personne et de la primauté du droit », conclut le premier ministre.

À 15 ans, John Babcock a joint les rangs du 146e Bataillon du Corps expéditionnaire canadien à Sydenham, près de Kingston, en Ontario. Dépêché en Angleterre quelques mois plus tard, il a tenté de se faire envoyer en France pour y combattre, mentant sur son âge, mais sa ruse a été découverte.

Il s'est ensuite joint à un bataillon de 1300 soldats qui n'étaient pas en âge de servir au front. Au cours de cette période, il a dû se contenter, par exemple, de creuser des fossés. La guerre s'est toutefois terminée avant qu'il ne livre bataille.
Il a ensuite déménagé aux États-Unis et a servi dans l'armée américaine de 1921 à 1924.

Dans une entrevue publiée sur le site des Anciens Combattants, il disait souhaiter que les dirigeants politiques de la planète « réfléchissent longuement et sérieusement avant d'entrer en guerre ».

RIP  :salute:
 

Yrys

Army.ca Veteran
Reaction score
0
Points
410
Bataille de Vimy : Hommage à une génération

100409ceremonie-vimy-charest_8.jpg


Le Canada a rendu hommage vendredi à un vétéran de la Première Guerre mondiale
et à tous les combattants de sa génération lors de cérémonies tenues à Ottawa,
ailleurs au pays et en Europe. Il s'agit du soldat John Babcock, qui est décédé en février
dernier à l'âge de 109 ans. Il était jusque-là le dernier vétéran canadien de la Première
Guerre mondiale toujours vivant.

À Ottawa, la cérémonie s'est déroulée devant le Monument commémoratif de guerre du
Canada. Le tout a commencé à 11 h (HE) à l'arrivée du premier ministre Stephen Harper
et de la gouverneure générale Michaëlle Jean. De nombreux anciens combattants étaient
présents. Mme Jean les a passés en revue en leur serrant la main et les remerciant
personnellement pour leurs services rendus. D'autres cérémonies ont lieu partout au
Canada en ce 9 avril, jour de commémoration de la bataille de Vimy. Cet anniversaire
est aussi souligné à Londres et au Monument commémoratif du Canada à Vimy, en France.
À Québec, aussi, on a marqué la journée.

Le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, et la ministre des Travaux publics, Rona
Ambrose, ont participé à une cérémonie à la base canadienne de Kandahar, en Afghanistan.
La Reine a publié un communiqué vendredi reconnaissant l'importance des cérémonies de
cette année qui rappellent la fin d'une génération qualifiée de « réellement remarquable ».
Elle félicite les soldats canadiens qui ont aidé à mettre fin au conflit. Elle estime que leur
sacrifice constitue un événement déterminant dans l'histoire du Canada et qu'il ne sera
jamais oublié.

Près de 650 000 Canadiens ont servi lors de conflits à l'étranger jusqu'à présent et plus de
200 000 d'entre eux ont été tués ou blessés lors de ces conflits. Les militaires terre-neuviens
qui ont combattu pendant la Première Guerre mondiale bien avant que Terre-Neuve adhère
à la Confédération canadienne ont aussi été honorés vendredi.

Lors de la cérémonie tenue vendredi à Londres, le haut-commissaire du Canada, James Wright,
a affirmé que les Canadiens ont une dette envers la génération qui a combattu lors de la
Première Guerre mondiale. Il a souligné que cette génération a payé cher la liberté dont jouit
aujourd'hui le Canada et il a remercié ces soldats.

John Babcock est né dans une ferme près de Kingston, en Ontario, en 1900. Il a menti au sujet
de son âge quand il s'est enrôlé en 1916. Lorsque les autorités militaires ont appris son âge réel,
il a été envoyé à l'entraînement avec d'autres adolescents jusqu'à ce qu'il ait l'âge de combattre.
La guerre s'est terminée peu avant qu'il ait 18 ans. Après la guerre, M. Babcock a déménagé aux
États-Unis. Il est mort à Spokane, dans l'État de Washington, le 18 février 2010.

Un jour de commémoration

Il y a un peu plus d'une semaine, tous les partis aux Communes ont appuyé le projet de loi
privé du conservateur Norm Sterling pour que le 9 avril devienne le jour de commémoration
de la bataille de Vimy. Norm Sterling a souligné que 3598 soldats canadiens sont morts durant
cette bataille disputée en 1917 et que 10 600 autres ont été blessés. Il a ajouté que cette bataille
était aussi une étape importante de l'évolution du Canada en tant que nation indépendante.


Radio-Canada.ca avec Presse canadienne
 
Top