• Thanks for stopping by. Logging in to a registered account will remove all generic ads. Please reach out with any questions or concerns.

Général Eyre inquiet des restrictions financières

Yrys

Army.ca Veteran
Reaction score
6
Points
430
Général Eyre inquiet des restrictions financières

LA PRESSE CANADIENNE

(Halifax) Le plus haut gradé militaire canadien affirme que les Forces armées canadiennes seront confrontées à des défis financiers si elles veulent maintenir une présence persistante de navires de guerre dans le Pacifique occidental.

Le général Wayne Eyre s’exprimait samedi lors du Forum sur la sécurité internationale d’Halifax, lors d’une table ronde axée sur l’émergence de la Chine en tant que superpuissance militaire.

Le chef d’état-major de la Défense a déclaré que le Canada dispose actuellement de trois frégates opérant dans la région dans le cadre d’exercices navals conjoints avec le Japon et les États-Unis.

Il a toutefois souligné que ces navires arrivent à la fin de leur durée de vie de 30 ans.

Le général Eyre a indiqué que même si le Canada s’engage à maintenir les navires en activité dans la région, le maintien en puissance des frégates « va être un défi… alors que nous équilibrons les ressources dans le monde ».

Il a ajouté que les frégates de la classe Halifax ont ce qu’il appelle un besoin désespéré d’entretien.


« Si nous examinons l’état de notre financement de maintenance au cours des prochaines années, nous allons traverser une période très, très difficile », a déclaré M. Eyre.

Il s’est également dit préoccupé par le maintien en vol des avions de patrouille maritime du pays, affirmant que leur « état de fonctionnement » est inférieur à 50 % et qu’ils ont un besoin urgent de remplacement.

Inquiétudes
Les commentaires du général Eyre ne sont que les dernières inquiétudes exprimées quant à l’impact des restrictions budgétaires imminentes sur l’armée.

Le sous-ministre Bill Matthews a déclaré en septembre au comité permanent de la défense nationale de la Chambre des communes que le ministère identifiait des « propositions de réductions de dépenses » totalisant plus de 900 millions sur quatre ans, tout en essayant de minimiser l’impact sur la préparation militaire.


Le ministre de la Défense, Bill Blair, a semblé reconnaître les inquiétudes de son personnel vendredi lorsqu’il est apparu devant le forum lors de la table ronde d’ouverture du forum sur la guerre en Ukraine.

Il a déclaré aux quelque 300 délégués présents au forum qu’il est difficile pour le Canada de fournir des engagements à long terme en matière de munitions à l’Ukraine alors que ses propres stocks sont si faibles.

« Les Forces armées canadiennes ont désespérément besoin de ressources et d’équipement et nous nous engageons à le faire. Je leur demande très souvent de faire des sacrifices et de renoncer à une partie de leurs propres réserves et stocks pour les partager avec l’Ukraine », a-t-il expliqué.

Économies
Des experts extérieurs ont déclaré que la réalisation d’économies de près d’un milliard de dollars affecterait les capacités des forces armées, même si M. Blair a insisté sur le fait que les dépenses de son ministère ne seraient pas réduites.


Le budget fédéral le plus récent prévoyait 39,7 milliards pour le ministère en 2026-2027, contre 26,5 milliards pour l’exercice en cours. La majeure partie du budget des prochaines années est consacrée à des engagements de dépenses à long terme, tels que l’achat de 88 avions de combat F-35.

Dans le même budget, le gouvernement a annoncé son intention de réaliser des économies de plus de 15 milliards sur cinq ans en réduisant les services de consultation, les services professionnels et les déplacements de 15 % et les dépenses ministérielles de 3 %.

Le budget de la défense représente environ 1,3 % du PIB du Canada. Le gouvernement libéral n’a jamais présenté de plan pour atteindre 2 %, malgré les pressions exercées par certains de ses collègues membres de l’OTAN et ses engagements passés à atteindre l’objectif.

Samedi, M. Blair a déclaré aux journalistes à Halifax que son ministère recherchait « des fonds supplémentaires », ajoutant que le ministère devait également s’efforcer de dépenser l’argent déjà disponible.


« Nous sommes en plein milieu de discussions fiscales très importantes avec le ministère des Finances », a-t-il déclaré.
 
Le budget de la défense représente environ 1,3 % du PIB du Canada. Le gouvernement libéral n’a jamais présenté de plan pour atteindre 2 %, malgré les pressions exercées par certains de ses collègues membres de l’OTAN et ses engagements passés à atteindre l’objectif.
Pas mal intéressant - le Canada dépense 2,1% du PIB à la fonction publique (60milliards) agrandie par une trentaine de pour-cent depuis 2015 ainsi que la quinzaine de millards de dollars que le gouvernement fédéral à décidé de ne retirer des sous paiements du CERB, etc. Ça paraît qu’une solution existe, mais que c’est non palatable au gouvernement fédéral.
 
Pas mal intéressant - le Canada dépense 2,1% du PIB à la fonction publique (60milliards) agrandie par une trentaine de pour-cent depuis 2015 ainsi que la quinzaine de millards de dollars que le gouvernement fédéral à décidé de ne retirer des sous paiements du CERB, etc. Ça paraît qu’une solution existe, mais que c’est non palatable au gouvernement fédéral.
En autant que les canadiens ne sont pas affectés directement par la condition des forces, je ne vois aucune solution. Il va malheureusement et éventuellement avoir une situation où les forces devront dire « non » pour que les gens demande que quelque chose se fasse.
 
En autant que les canadiens ne sont pas affectés directement par la condition des forces, je ne vois aucune solution. Il va malheureusement et éventuellement avoir une situation où les forces devront dire « non » pour que les gens demande que quelque chose se fasse.
Malheureusement, c'est plus facile à dire qu'à faire de dire non au niveau international. Nous devons rester engagé envers nos alliés parce que sans eux, nous somme très vulnérable avec les conditions de l'équipements/personnel actuel.
 
Malheureusement, c'est plus facile à dire qu'à faire de dire non au niveau international. Nous devons rester engagé envers nos alliés parce que sans eux, nous somme très vulnérable avec les conditions de l'équipements/personnel actuel.
Nous sommes rendus une armée de soutien à nos alliés aujourd'hui, hélas.
 
Nous sommes rendus une armée de soutien à nos alliés aujourd'hui, hélas.
Et encore, je dirais plus un fardeau. Il n'y a pas grand chose que l'on peut faire seul.
 
Et encore, je dirais plus un fardeau. Il n'y a pas grand chose que l'on peut faire seul.

Je suis pas prêt à dire que les FAC sont rendu un fardeau. Nous avons un historique militaire assez important et nous sommes malgré tout un atout majeur et ce, peu importe le conflit.
 
Je suis pas prêt à dire que les FAC sont rendu un fardeau. Nous avons un historique militaire assez important et nous sommes malgré tout un atout majeur et ce, peu importe le conflit.
Fardeau dans le sans que l'on arrive les mains vides ou avec assez de kit pour la tâches sans profondeur. Nous somme supposé fournir une brigade mais elle est pleine au 2/3 par nos alliés. Il est la le fardeau, pas dans la qualité de nos troupe.
 
Fardeau dans le sans que l'on arrive les mains vides ou avec assez de kit pour la tâches sans profondeur. Nous somme supposé fournir une brigade mais elle est pleine au 2/3 par nos alliés. Il est la le fardeau, pas dans la qualité de nos troupe.
Je suis daccord sur ce point. Le fait que nous sommes arrièrés côté équipement n'aide pas du tout à être une puissance au plan mondial. En 2007 en Afghanistan, on avait encore des 1911 qui dataient de la 2e Guerre Mondiale imagine ...
 
Je suis daccord sur ce point. Le fait que nous sommes arrièrés côté équipement n'aide pas du tout à être une puissance au plan mondial. En 2007 en Afghanistan, on avait encore des 1911 qui dataient de la 2e Guerre Mondiale imagine ...
Des Browning 9mm Hi Power. On a jamais eu de 1911. Personnellement, pour ce que la majorité du font avec, les. Rowling étaient ok. Pour ceux qui utilisent vraiment un pistolet, effectivement ils étaient due.
 
Back
Top